Respectez toujours vos joueurs, les arbitres et les adversaires. Sans eux, il n'y aurait pas de match.

Ne criez pas après vos joueurs, sinon vous allez les perdre pour très longtemps.

Les enfants ne sont pas des adultes en miniature.

N'oubliez jamais : si vos joueurs ont du plaisir, ils seront beaucoup plus réceptifs à tout ce que vous voudrez leur enseigner.

Jusqu'à l'âge de 12 ans, faites jouer vos joueurs à toutes les positions. Ne pas spécialiser vos joueurs trop jeunes.

Chacun des joueurs doit jouer minimalement 50% du temps de match. S'il fait partie de votre équipe, c'est qu'il a sa place.

Soyez organisé lors des entraînements. Prenez le temps de les préparer. Arrivez 15 minutes avant l'heure de l'entraînement (si possible). Partez toujours le dernier, autant lors des matchs que des entraînements afin de ne pas laisser un enfant seul au terrain.

L'entraîneur ne doit pas téléguider les joueurs en donnant constamment des directives. Il faut leur laisser le loisir et le plaisir de se servir de leur intelligence et de décider en fonction de ce qu'ils voient sur le jeu. S'ils ne peuvent pas prendre de décision, ils n'oseront pas en prendre et ils attendront toujours les directives de l'entraîneur. L'entraîneur se doit cependant d'aider son équipe tactiquement en donnant des informations sur le placement collectif ou
individuel.

Je comprends que les enfants exercent ce sport pour leur plaisir à eux et non le mien. N'ayez pas d'ambition plus grande que les enfants.

Un entraîneur-chef + un ou deux assistant (es) + un gérant(e) seraient l'équipe idéale. Si chacun connaît son rôle, ce sont les joueurs qui en bénéficieront.
bouton ballon
bouton ballon
bouton ballon
bouton ballon
bouton ballon
bouton ballon
bouton ballon
bouton ballon
bouton ballon
bouton ballon
Je considère que les enfants participent à des sports organisés pour leur propre plaisir, pas pour le mien.

J'encourage mon enfant à toujours respecter les règles.

J'apprends à mon enfant qu'un effort honnête vaut tout autant que la victoire, de manière à ce qu'il accepte le résultat de chaque jeu sans déception injustifiée.

Je contribue à faire de la défaite une victoire en aidant mon enfant à chercher à améliorer ses aptitudes et à développer son esprit sportif. Je ne tourne jamais en ridicule un enfant parce qu'il a commis une faute ou qu'il a perdu une compétition, et je ne lui crie pas après.

La meilleure façon d'apprendre pour un enfant est de suivre le bon exemple, ne l'oubliez pas. J'applaudis chaque fois que le jeu est bien joué, que ce soit par l'équipe de mon enfant ou par l'équipe adverse.

J'appuie tous les efforts déployés pour faire disparaître toute violence verbale et physique des activités sportives des enfants.

Je reconnais la valeur et l'importance des entraîneurs bénévoles. Ils consacrent leur temps et leurs ressources à mon enfant.

J'avise l'entraîneur au moins 24 heures à l'avance lorsque mon enfant ne peut se présenter aux matchs ou aux entraînements. Je m'assure que mon enfant arrive à l'avance aux matchs et aux entraînements et qu'il porte l'équipement approprié avec son chandail dans son short.

Je m'engage à ne pas crier après les arbitres. Les jeunes arbitres sont là pour apprendre, au même titre que mon
enfant.

Je m'engage à ne pas dire à mon enfant ce qu'il doit faire sur le terrain. C'est le travail des « ENTRAÎNEURS ».

Je suis fier et de mon enfant et je lui dis.

Par-dessus tout, je laisse l'enfant être ce qu'il est : UN ENFANT!
Bien connaître les règlements et les appliquer avec équité.

Être un officiel et non un policier.

Être ponctuel aux matchs.

Parler gentiment et éviter tout comportement provocateur.

Éviter de se placer en situation de conflit d'intérêts.

Ne pas profiter de sa position d'autorité pour régler des différends avec des joueurs ou entraîneurs.
Respecter son engagement envers son équipe en fournissant les efforts nécessaires.

Jouer sans tricher.

Être modeste dans la victoire et ne jamais ridiculiser un adversaire plus faible.

Savoir perdre avec dignité.

Se rappeler que le soccer est un sport d'équipe et qu'on ne peut gagner sans ses coéquipiers, si talentueux qu'on
soit.

Respecter les décisions des officiels et ne pas mettre en doute leur compétence ni leur honnêteté.

Toujours tenir un langage poli, exempt de toutes références haineuse.
Code d'éthique
Code d'éthique de l'entraîneur :
Code d'éthique des parents :
Code d'éthique des arbitres :
Code d'éthique des athlètes :

 

 

 

++